2012 – 7° édition

Dimanche 21 octobre 2012
L’agriculture Bi’EAU’logique, Environnement-Agriculture-Utilité
Affiche 2012 - 7° édition
Jeux et animations sur l’eau
  • L’eau et la Biodiversité, par l’association Les Petits Débrouillards
  • Bar à eau, par l’association 3PA
  • L’eau dans l’habitat écologique, par l’association 3PA
  • Utiliser une machine à laver à pédales, par l’association Carline
  • Jeux sur les haies et les arbres champêtres, par l’association Arbres et Paysages d’Autan
  • Jeux sur le tri sélectif et le compostage, par les Ambassadeurs du Tri de Toulouse Métropole
  • Bourse d’échange de graines pour participer à la conservation de la biodiversité dans vos jardins (15h), par l’association Pétanielle, membre du Réseau Semences Paysannes, Semeurs et Semeuses
  • Jeux sur l’eau, par Emilie
Ateliers
  • Cuire du pain au four à bois : 2 ateliers pour enfants sur inscriptions sur le stand, par le Fournil La Pastouille
  • Initiation à la vannerie, par Un brin sauvage
  • Fabrication de Jus de pommes, par l’association ERABLES 31
  • Cuisine sans gluten, par l’association Cuisine en Vie (10h30 et 12h30)
Démonstrations sur les stands
  • Confection d’un matelas (toute la journée)
  • Création d’un jouet (10h30 – 14h – 16h)
Animations
  • Chanson française – folk, par Lucien La Movaize Graine
  • Déambulation et criée du programme de la Foire, par la Compagnie L’arbassonge
  • Manège enfantin, par Le Bazar Roulant
Films – Documentaires
  • Horizon alimentaire, de Bleue comme une orange
  • Témoignages des 20 Bonnes pratiques de gestion du Bassin Adour-Garonne, de l’association France Nature Environnement (FNE)
Exposition au club-house
  • Préserver l’eau, protéger la vie, réalisée par la FNE
Débats-Conférences
  • 11h : Film-débat «L’agroforesterie : produire autrement», par l’association Arbres et Paysages d’Autan, au club-house
  • 15h : 20 bonnes pratiques de gestion de l’eau du bassin Adour-Garonne, par la Fédération Régionale de l’Agriculture Biologique et l’association France Nature Environnement, au club-house
Bilan de la 7° édition
Malgré les mauvaises conditions météorologiques, la 7°Foire Bio du Grand Toulouse, qui a eu lieu dimanche 21 octobre 2012, sur la base de loisirs La Ramée, à Tournefeuille, a accueilli plus de 3 500 visiteurs !
Quelques autres chiffres de cette 7° édition :
  •  140 exposants inscrits et 100 présents sur la Foire malgré le temps !
  • 35% de producteurs sur les exposants inscrits
  • 10 animations ludiques et participatives proposées
  • 2 conférences sur l’Agroforesterie et sur le recueil des 20 bonnes pratiques de gestion de l’eau du bassin Adour-Garonne.
  • et une cinquantaine de bénévoles !
ERABLES 31 tient à remercier tous les exposants, les conférenciers, les animateurs, les visiteurs et tous les bénévoles. ERABLES 31 remercie également ses partenaires : le Conseil Régional de Midi-Pyrénées, le Conseil Général de Haute-Garonne, Toulouse Métropole et la Ville de Tournefeuille.
Elodie LACASSAGNE, volontaire en Service Civique, Co-organisation de  la 7° édition de la Foire Bio du Grand Toulouse
Témoignage de Yohan, visiteur
«J’ai eu vent de la foire d’une manière un peu particulière; mon amie avait commencé à recenser les producteurs qui s’y trouveraient, dans le but de faire quelques commandes groupées. Des bonnes pommes de terre, des bon gros oignons, et de jolies tresses d’ails, de quoi faire quelques réserves pour l’hiver.
Nous pensions venir, et repartir assez vite avec nos commandes, car des marchés, des foires bio nous étions des bons initiés. Nous avons tout de même pris le temps de parcourir les allées une à une. C’était dimanche après-midi, après la pluie le grand retour du soleil avait semé quelques sourires sur les visages, et le contact avec les producteurs en était d’autant plus agréable.
Et c’est justement l’échange avec les producteurs qui m’a plu. J’ai appris d’où ils viennent, comment ils travaillent, j’ai vu dans certains regards l’amour de leur métier, j’ai même eu quelques conseils pour améliorer mes sirops, travailler mieux les châtaignes, savoir quand planter et récolter l’ail. Et puis j’ai trouvé quelques artisans que je ne m’attendais pas à voir ici. On ne pense pas forcément trouver dans une foire bio des tourneur sur bois, qui prennent en plus le temps d’expliquer quelques techniques, quels sont ces dessins sur le bois du bol en hêtre dans lequel je mange depuis.
Nous avons pu également nouer un contact intéressant avec un producteur de légumes, chez qui nous irons directement nous approvisionner prochainement.
J’ai apprécié la cohérence de l’ensemble de la foire, les différents points de restaurations, les boulangers qui enfournaient sur place, les plantes, les cosmétiques, l’habitat, sans oublier la machine à laver à pédale, que je voulais voir depuis un bon moment, elle était là !
Je n’ai pas pu assister aux conférences, ni aux ateliers, mais après avoir vu le programme, j’aurais bien aimé. Peut être pour la prochaine foire !»
Témoignage de Jean-Pierre FIEVEZ, bénévole
«La Foire bio de Toulouse, dont la dernière édition a eu lieu le 21 octobre 2012, est le moment privilégié de rencontres et échanges pour toutes celles et tous ceux qui sont impliqués et œuvrent dans une démarche de pérennité, de respect et de sensibilisation autour de la notion d’agriculture viable et juste.
En une journée, s’y retrouvent les différents acteurs de la bio : producteurs, transformateurs, vendeurs, associations et consommateurs convaincus ou ponctuels. De ces rencontres germent de nouvelles idées, graines alternatives qui sèmeront à leur tour d’autres possibles.
C’est un très gros travail d’organisation que réussit à mener à bien l’association ERABLES 31, laquelle fédère un grand nombre d’acteurs de la bio dans le département de la Haute-Garonne.
Il est essentiel de s’y investir, car les valeurs qu’elle incarne sont celles d’un nombre toujours plus important d’hommes et de femmes qui travaillent avec les forces du vivant dans le respect de la nature, l’amélioration et la sauvegarde de l’environnement, le partage de valeurs et convictions qui, au-delà du bons sens, nous ramènent à l’essentiel, vivre en harmonie avec la Terre.
Il me paraît donc très important de continuer ce travail, cet engagement afin qu’un plus grand nombre encore soit sensibilisé aux alternatives apportées par des pratiques pérennes, car la déconnexion entre la ville et la campagne n’a jamais été aussi importante, et que la désinformation politique alliée à celle des grands groupes modèle le consommateur idéal, résigné et profondément passif.
J’espère pouvoir participer davantage au développement de l’agriculture biologique en contribuant à diffuser ses pratiques, ses préoccupations à très long terme et son engagement solidaire vers une société plus harmonieuse et éveillée. Il est nécessaire que d’autres viennent s’y joindre afin d’élargir le cercle, militer dans cet engagement politique très noble, afin que l’association pèse de plus en plus dans la construction d’une autre vision du monde rural.»
Publicités